Jury Professionnel

Et voici les 7 membres du Jury Professionnel 2018 :

Hervé Demers

Hervé Demers est un cinéaste québécois établi à Montréal. Ses premiers courts métrages ont été sélectionnés dans plus d’une centaine de festivals et de compétitions internationales. Son film « Le nom que tu portes » a notamment reçu le grand prix du Festival Un poing c’est court en 2017. Il développe actuellement le scénario d’un premier long-métrage de fiction, conjointement à la rédaction d’un mémoire de maîtrise à l’Université de Montréal où il s’intéresse à l’esthétique de la mémoire au cinéma.

Judith LeSur

Après des études de philosophie, Judith Lesur s’oriente vers l’écriture et la mise en scène. Elle fonde la Cie cadavres exquis pour développer des projets interdisciplinaires, spectacles ou ateliers de médiation culturelle (hôpitaux, prisons…), en France et à l’étranger. Après avoir réalisé un court-métrage à partir de son roman La fille perchée, elle se consacre principalement à l’image : photographie, performance filmée, documentaire et vidéo d’animation à base de collages surréalistes. Elle participe à des résidences de plasticiens, notamment avec le collectif européen KANIBAL’HOPOX, et présente son travail en galeries d’art ou festivals, en France, Espagne, Allemagne, Lituanie, Roumanie…

Emmanuel Parraud

Emmanuel Parraud a réalisé 2 long-métrages (Sac la Mort – 2016, Avant-poste – 2009) tous les deux sélectionnés à l’ACID à Cannes et une dizaine de court-métrages, notamment La Statue de la Vierge et La Steppe, primés en festivals et diffusés sur les chaînes de télévision françaises.
Il découvre le cinéma à Lyon au début des années 80 au travers de ses activités de comédien et de photographe. Pendant près de 20 ans il réalise et encadre des films d’ateliers de pratiques artistiques à Vaulx-en-Velin pour un grand nombre d’associations, d’écoles et de centres sociaux ainsi qu’avec une compagnie de théâtre en résidence dans cette ville. En 2003 il séjourne sur l’île de la Réunion à l’occasion d’un voyage organisé par le Centre social Peyri et la MJC. Cette expérience bouleverse totalement ses centres d’intérêts et l’esthétique de ses films personnels.
Il prépare actuellement une comédie grinçante sur fond de campagne électorale à la Réunion Maire ou jamais, et une tragédie policière en Guyane Le Point Gris. Le Revenant et La Di La Fe seront ses deux prochains court-métrages.

Isabelle Perez

Coordinatrice du Réseau Médiation Cinéma au GRAC depuis 2012, elle accompagne les salles de cinéma de proximité sur l’ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes afin qu’elles développent des actions de médiations innovantes et participatives hors temps scolaire.
Elle développe également des temps de formation, des « CINE LAB » à destination des exploitants et des médiateurs.
Elle est passionnée des images, des rencontres et des initiatives créatives et ludiques.

Roxanne Riou

Née en 1989, elle grandit en Bretagne et y étudie l’art et le cinéma. Chemin faisant, elle affirme son goût pour le documentaire, cinéma à la fois inventif, proche des gens et porteur de préoccupations sociales et politiques. Après quelques années détournée des bancs d’école, durant lesquelles elle voyage et exerce divers métiers, elle finalise sa formation en documentaire à l’université d’Aix-Marseille en 2015. Elle a travaillé en médiation culturelle au Centre pénitentiaire des Baumettes, puis s’est installée en 2016 en Ardèche pour intégrer l’équipe de Tënk, plateforme en ligne dédiée à la diffusion du documentaire d’auteur, en tant que chargée de l’éditorial. Elle participe également à la présélection des États généraux du film documentaire de Lussas.

Bruno Santerre

Il a étudié le cinéma à l’Université du Québec à Montréal. Passionné par les mutations du cinéma et du journalisme, par les expériences interactives inusitées ainsi que par les innovations technologiques. Il a travaillé pendant 10 ans à Radio-Canada où il a scénarisé et mis en œuvre de grands projets numériques. Il enseigne maintenant la communication (cinéma et médias interactifs) au Cégep André-Laurendeau de Montréal.

 

Marc Henry Valmond

Né à Port-au-Prince, Marc Henry Valmond a toujours été actif dans sa communauté. En 2009, il fonde le centre d’artistes de Martissant, un lieu de diffusion pluridisciplinaire où il organise un ciné-club mensuel. En 2011, il quitte sa ville natale pour intégrer le Ciné Institute de Jacmel. Il y réalise plusieurs courts métrages et vidéos musique dont CONFESSION (2011), WHEREVER I GO ainsi que LES HÉRITIERS, film qui a été présenté à plusieurs reprises hors des frontières haïtiennes. Réalisateur et producteur sur divers types de projets, Marc Henry Valmond travaille également à la diffusion du cinéma haïtien. Il est l’initiateur du festival itinérant NUIT COURT MÉTRAGE HAÏTIEN qui a débuté à Paris en 2014 et co-fondateur de l’Association Haïti Cinéma qui intervient auprès des jeunes en les initiant au 7e art. Au printemps 2015, il a été invité à faire partie du comité de sélection du Festival film haïtien de New York.